University of Iowa athletic departments have spent millions testing for COVID-19

University of Iowa athletic departments have spent millions testing for COVID-19

In the first football season since COVID-19 hit, Iowa fans sit behind rows of cardboard cutouts before the Iowa Hawkeyes’ October 31, 2020 game against the Northwestern Wildcats at Kinnick Stadium in Iowa City. A mandate from the Big Ten Conference did not allow the general fanbase inside stadiums that season, but fans could still represent themselves at Kinnick by purchasing the cutouts. (The Gazette)

IOWA CITY — Athletic departments at public universities in Iowa have together spent more than $7.3 million on COVID-19 testing and other pandemic precautions and measures — expenses covered by their main campuses, revenue from the athletics or federal aid.

The University of Iowa Athletics Department spent the majority of that total in 2020 and 2021, incurring more than $6 million in expenses to comply with Big Ten Conference mandates that its members test regularly. all of their athletes, coaches and staff.

Iowa State University’s athletics department has spent more than $1 million to date responding to Big 12 Conference COVID mandates — the vast majority occurring in 2020 and 2021, according to data requested by The Gazette via an open records request.

And the University of Northern Iowa’s athletics department incurred nearly $300,000 in pandemic expenses that were ‘paid for by the university and easily identifiable to athletics,’ according to UNI officials. Athletics.

“Some COVID expenses such as cleaning supplies and salaries for additional cleaning were paid for with central funds and difficult to allocate by department,” UNI officials said.

The three campuses have used various testing and quarantine protocols throughout the pandemic, based on advice from their conferences and campus leaders. All three have reduced their testing to varying degrees as the pandemic persisted – with the NCAA in January 2022 updating its guidelines to allow vaccinated or recently infected coaches and players to skip routine testing “unless are symptomatic or based on risk assessment of documented close contact with COVID-19[FEMININE”

En mai 2020, UI Athletics a commencé les tests COVID-19 hebdomadaires pour tous les entraîneurs, athlètes, membres de l’équipe, personnel de l’événement et autres personnes qui avaient des contacts réguliers avec une équipe ou ses membres – les Big Ten intensifiant la surveillance rapide quotidienne des antigènes en septembre 2020.

L’ISU a testé ses entraîneurs, joueurs et autres membres du personnel trois fois par semaine et dans la journée de tout concours au plus fort de COVID-19, ce qui représente près de 25 000 tests en interne. UNI, de même, a appliqué le protocole plus fréquent trois fois par semaine en 2020 et 2021, concluant le mandat au printemps 2022 après avoir accumulé environ 7 000 tests, ont déclaré des responsables.

“Il n’y a actuellement aucun test requis”, ont déclaré des responsables d’UNI.

Dana Vernon stocke des masques sur le thème de Hawkeye à un hayon avant le match de l’Iowa contre l’Indiana le 4 septembre 2021. (Nicholas Rohlman/The Gazette)

Aucun des campus n’a reçu de remboursement lié au COVID-19 de ses conférences pour les tests et protocoles obligatoires.

UNI – la seule des universités publiques de l’Iowa à fournir chaque année un financement à son opération d’athlétisme – a couvert l’intégralité des 296 406 $ de dépenses liées au COVID-19 de son département, ont rapporté des responsables. Les programmes de l’UI et de l’ISU sont autonomes.

ISU Athletics, qui ne reçoit qu’une “très petite cotisation étudiante” et aucun autre soutien institutionnel ou étatique, a couvert ses 1 million de dollars de dépenses pandémiques grâce au budget médical de l’athlétisme – en tirant des revenus généraux des billets, des conférences et des médias.

Et UI Athletics a couvert ses coûts de plus de 6 millions de dollars en 2020 et 2021 – en utilisant une partie d’un prêt de 50 millions de dollars qu’il a contracté sur le campus principal et en utilisant une partie de l’aide de secours fédérale du campus.

L’UI a affecté 2 millions de dollars de ses allocations du Fonds fédéral de secours d’urgence pour l’enseignement supérieur aux protocoles d’athlétisme, selon le porte-parole Chris Brewer. Jusqu’au 31 août, l’UI avait reçu et dépensé 85,8 millions de dollars de l’aide fédérale – dont 47,2 millions de dollars pour les besoins institutionnels et 38,6 millions de dollars pour les bourses aux étudiants, selon le département américain de l’Éducation.

Bien que les trois départements sportifs aient lutté contre la perte de revenus pendant le pire de COVID-19 – lorsque les fans étaient limités ou éliminés et que les protocoles de test ont augmenté – ils ont rebondi depuis.

L’UI et l’ISU ont déclaré leurs revenus les plus élevés de l’histoire au cours de l’année budgétaire qui vient de se terminer, et l’UI s’attend à une autre année record dans le cycle actuel de l’exercice 2023.

Vanessa Miller couvre l’enseignement supérieur pour The Gazette.

Commentaires : (319) 339-3158 ; vanessa.miller@thegazette.com

Leave a Comment

Your email address will not be published.